Horaire du culte :

Tous les dimanches

à 10h30

PRESENTATION ACTIVITES ENSEIGNEMENTS CONTACT LABIBLE ANNONCES

Vivre Aujourd’hui....Un calendrier pas comme les autres
Chaque jour, une réflexion, une anecdote, un témoignage en lien avec un texte de la Bible, la Parole de Dieu....

André : j’ai fini par trouver la Vérité !

19 janvier 2007 cep.le.mans

Je suis né dans une famille israëlite à Oran en Algérie, une famille incrédule, athée et très superstitieuse. Mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans et mon frère 7 ans. Ma mère avait la garde des enfants mais elle a préféré nous remettre à mon père. Il s'est remarié et 2 autres enfants sont nés. Nous sentions, mon frère et moi que nous n'étions pas très bien acceptés dans ce foyer.A 17 ans et demi, je me suis engagé dans la marine nationale en septembre 1942 pour la durée de la guerre,  c'est-à -dire 1 an après le débarquement américain en Afrique du Nord. J'ai été envoyé en Angleterre pendant 2 ans jusqu'en 1945. A mon retour j'ai rejoint l'école de Marine Marchande ? Nantes et j'ai embarqué comme Radio sur un pétrolier. J'ai fait la connaissance à Nantes, de celle qui devait devenir mon épouse et nous nous sommes mariés. Nous avons eu un fils, Maurice, qui est handicapé mental. En 1955, au début de la guerre d'Algérie, mon père décède. Ma mère me propose alors de prendre la suite du commerce de mon père. Il y avait encore mes 2 jeunes demi-frères qui étaient encore étudiants. Avec beaucoup de réticences, nous partons à Oran, ma ville natale, avec notre fils qui avait 4 ans. Toutes sortes de problèmes nous tombaient sur la tête dans ce pays en guerre. Je proposais alors à mon épouse de rechercher le secours de Dieu, mais comment ? Essayons l'Eglise catholique, me propose ma femme qui était d'origine catholique, mais non pratiquante. Nous n'y avons trouvé aucune consolation : en effet, à l'époque les messes se faisaient en latin, c'était incompréhensible pour nous ! Nous sommes donc allés à la synagogue, sans plus de succès : nous ne comprenions pas l'hébreu ! J'avais des clients musulmans, pratiquants sincères qui m'ont conseillé de lire le Coran : je ne parlais ni ne lisais l'arabe …! Je me suis mis à suivre des cours de yoga, et mon professeur me prêtait une abondante littérature, cela a duré deux ans , mais je n'y trouvais toujours pas le réconfort dont j'avais besoin. Mon état moral et physique se détériorait sérieusement, au point d'envisager le suicide. J'avais étudié la totalité de la bibliothèque de mon professeur. Il n'avait plus rien à me proposer. Je l'ai supplié de bien chercher. Il m'a dit qu'il avait encore un livre : la Bible. Je lui ai demandé de me la prêter mais il a refusé, il m'a dit qu'un tel livre ne se prêtait pas, qu'il fallait en acheter une. J'avais remarqué près de chez nous un magasin "la maison de la Bible" et il m'arrivait fréquemment de m'arrêter devant la vitrine et de lire dans un gros livre avec des gros caractères, des textes religieux, sans trop savoir de quoi il s'agissait, mais que je trouvais assez agréables. Je remarquais que chaque fois que je passais devant cette vitrine, la page était tournée (forcément… le pasteur me voyait, moi non !) J'ai proposé à mon épouse d'acheter une Bible, selon les conseils de mon professeur de yoga. Chose dite, chose faite, le samedi suivant, nous entrons dans ce magasin et ma femme m'offre une belle Bible. Je l'ai dévorée pendant huit jours, mais je n'en pouvais plus. Je suis retourné voir le libraire et je lui ai demandé de me changer ce livre contre un autre plus facile à lire. Il m'a souri et m'a dit gentiment que j'avais besoin de quelques explications pour le comprendre. Il m'a proposé de venir le mardi soir pour une étude biblique. Le mardi suivant à 18 heures, j'entrai dans le magasin. Il y avait 4 personnes, le pasteur , sa femme et deux jeunes gens. L'étude concernait le tabernacle dans le désert. Je n'ai pas compris grand chose, mais une chose m'intriguait : il était question de la religion juive (le pasteur en parlait avec respect, tout en n'étant pas juif lui-même). Il parlait aussi de Jésus-Christ, un catholique ! J'étais de plus en plus intrigué et je désirais en savoir davantage. Je revenais tous les mardis soirs et je trouvais ces moments réconfortants. Ma santé s'améliorait, j'étais moins angoissé. Les évènements en Algérie devenaient de plus en plus pénibles. Nous avons pris alors la décision que ma femme rentrerait en France avec nos deux enfants (Notre fille, Isabelle est née à Oran). Je devais essayer de liquider nos affaires et ensuite les rejoindre dans la sarthe où habitaient mes beaux-parents. Un matin, alors que j'étais dans mon magasin, une fusillade éclate, comme cela arrivait fréquemment. Je ferme rapidement toutes les portes et je me mets à lire la Bible. A l'extérieur, ça tirait de toutes parts. Je tombe sur le passage de la première épitre de Jean au chapitre 5 verset 13 "je vous écrit ces choses, afin que vous sachiez que vous avez la vie éternelle, vous qui croyez au fils de Dieu". Je me suis mis à genou et j'ai accepté le Seigneur Jésus comme mon Sauveur personnel. J'ai prié: "Seigneur, si je dois mourir, je n'ai pas peur. Je sais maintenant que j'ai la vie éternelle". C'était le 17 mai 1957 à 10 heures le matin que ma conversion a eu lieu. Depuis, le Seigneur Jésus a été fidèle, dans toutes mes difficultés, Il est intervenu. Il a donné un sens à ma vie, et une nouvelle famille (l'église). Et surtout, Il me donne la joie de parler de Lui à ceux qui ne le connaissent pas. Jésus est vraiment le Chemin, la Vérité et la Vie.

Laisser un commentaire

Obligatoire

Obligatoire,

*

Du HTML autorisé:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Rechercher

Abonnement : gratuit !

Inscrivez-vous pour recevoir un e-mail de notification à chaque article publié.


 

5 Articles plus récents

Catégories

Archives

Liens


Nb de visiteurs depuis mai 2012 :33974
Nb de visiteurs aujourd'hui:107
Nb de connectés:3