Horaire du culte :

Tous les dimanches

à 10h30

PRESENTATION ACTIVITES ENSEIGNEMENTS CONTACT LABIBLE ANNONCES

Vivre Aujourd’hui....Un calendrier pas comme les autres
Chaque jour, une réflexion, une anecdote, un témoignage en lien avec un texte de la Bible, la Parole de Dieu....

Prier, c’est sérieux !

8 septembre 2014 Didier Carreau

Bonjour,          

Je commencerai par une anecdote.

Cela se passe dans un institut Biblique voilà quelques dizaines d’années. Les garçons sont bien entendu dans un dortoir et les filles dans un autre, mais voilà  ils ont décidé de faire la fête et de se retrouver à minuit dans le dortoir des  filles. Minuit tout le monde se retrouve, un des garçons surveille le couloir, mais le bruit de la fête parvient aux oreilles d’un surveillant, alors le garçon montant la garde dans le couloir donne l’alerte et comme convenu, comme prévu, ils se mettent tous à genoux pour prier. Ils sont à genoux lorsque le surveillant arrive. Le surveillant est stupéfait et émerveillé par la ferveur des étudiants et l’incident est clos, aucune suite n’est donnée.

Alors est-ce cela la prière ? qu’en pensez-vous ? Non bien entendu.
Jean Calvin était très sérieux dans la prière, – la prière est une chose des plus sérieuses. – La prière c’est croire que Jésus peut agir dans nos vies.

La prière dépasse la logique. Elle est surnaturelle.

Dans le  Psaume 34 V 18, nous voyons que Dieu entend nos prières :

V 18 : "lorsque les hommes justes lancent leurs cris vers l’Eternel, l’éternel entend, aussi il les arrache à toutes leurs détresses" V 16, "les yeux de l’Eternel se tournent vers les justes, son oreille est tendue pour écouter leurs cris."

Les justes ont un bonheur immense et nous en faisons partie :-         ils ont en tout temps accès à Dieu et cet accès à Dieu, c’est la Prière : Dieu entend chaque fois qu’ils crient à lui et il les délivre de toutes leurs détresses.

Un commentaire trouvé dans les Cours Bibliques par correspondance dit ceci sur ce passage :

Personne n’a jamais pleinement apprécié le privilège d’être autorisé à invoquer le Seigneur et ce grand privilège que nous avons à portée de main, c’est la prière et c’est un puissant secours dans les différentes épreuves de la vie que nous traversons et c’est là toute la différence entre celui qui prie et celui qui veut se passer de la prière, nous avons le choix, mais faisons le bon !

En résumé, invoquer le Seigneur est un grand privilège et un grand secours que nous avons à portée de main, nous sommes des PRIVILEGIES !

Personnellement, la prière m’est toujours difficile et je ne suis que le triste représentant de personnes pour qui la prière n’est pas naturelle et je dois souvent faire des efforts importants.

Ce qui me console c’est que les Apôtres demandaient au Seigneur : « Seigneur apprends-nous à prier »  (Alors qu’ils vivaient avec le Seigneur et qu’ils le voyaient vivre et prier chaque jour)

Jean Calvin dans son livre sur l’institution de la religion Chrétienne donne 4 règles pour bien prier et  je propose  que nous les développions ce matin dans ce message.

  1. avoir un cœur bien disposé
  2. se reconnaitre pauvre.
  3. chercher la gloire de Dieu
  4. Prier avec l’assurance d’être exaucé.

Avoir un cœur bien disposé :

Dans Matthieu 15 V 8 Jésus dit : « Ce peuple me respecte en paroles seulement, mais son cœur est très loin de moi. Ils me font des prières et des sacrifices, mais cela ne vaut rien. En effet, ce qu’ils entendent avec assurance, ce sont des commandements humains. »

Jean Calvin disait ; la première condition de la prière est que notre cœur soit dans la disposition qui convient à ceux qui entrent en conversation avec Dieu.

En clair, que notre cœur soit bien disposé, bien préparé. On ne se présente pas distraitement devant dieu. Dans le passage que nous venons d’aborder, la culture religieuse et la culture païenne étaient très présentes et fortement mêlées , Aujourd’hui rien n’a changé, ou plutôt c’est la culture païenne qui prend le dessus,  nous avons une pression importante de la vie qui nous entoure : travail, chômage, avancées technologies, avancées médiatiques.  Et cela va  à l’encontre de la Parole de Dieu.

Qu’est ce qui a le plus de valeur aujourd’hui dans notre vie ? Nos traditions, notre culture,  nos coutumes, notre éducation, notre indépendance financière, notre bien-être Ou les valeurs que Dieu nous a transmises dans sa parole.   Qu’en dit notre cœur ce matin ? Comment avoir ce cœur afin de voir Dieu nous bénir ?

Le cœur physique est au centre de notre corps humain, à quelque chose près, mais le cœur spirituel doit être au centre de nos pensées, actes, paroles, décisions.

Proverbes 4 v 23/ 24 " Par-dessus tout veille soigneusement sur ton cœur car il est source de tout ce qui fait ta vie. Gardes toi de prononcer des paroles mauvaises, rejette les propos méchants."

Le corps qui  fait peu d’exercice est sujet à l’embonpoint et le cœur aux malaises. Le cœur spirituel  est lui aussi soumis aux malaises si nous nous nourrissons de la connaissance de la parole de Dieu sans la mettre en pratique et sans la partager. N’allons pas jusqu’à l’arrêt de notre cœur spirituel, – n’allons pas jusqu’à un Arrêt cardio-spirituel ! Le cœur du croyant sera soumis au découragement s’il n’apprend pas à remettre au Seigneur toutes ses préoccupations et toutes ses inquiétudes. Je répète car cela m’arrive souvent d’être découragé et sûrement vous aussi, le cœur du croyant sera soumis au découragement s’il ne remet pas ses préoccupations au Seigneur.

Philippiens 4 V 6 «  ne vous inquiétez de rien mais en toute chose faites connaitre vos besoins à Dieu par des prières  et des supplications » . Si nous voulons voir notre cœur spirituel guérir, allons voir le grand spécialiste mondial que nous connaissons bien, c’est Jésus et c’est  sans rendez-vous, sans attente, ET GRATUIT, pas de dépassement d’honoraires,  il peut changer notre cœur, mais il faut aller le voir avec un cœur bien disposé. Souvenons –nous de ce passage dans Ezéchiel 11 V 19 «  je vous donnerai un cœur nouveau. J’enlèverai votre cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair » Dans une autre version  «  je leur donnerai un cœur qui me sera entièrement dévoué et je mettrai en eux un cœur nouveau. »   Dans Matthieu 5, jésus dit «  ils sont heureux, ceux qui ont le cœur pur, parce qu’ils verront Dieu » Et dans la prière, se présenter avec un cœur bien disposé, c’est  aussi avoir un cœur complètement tourné vers le Seigneur et dans un esprit d’humilité et complètement dévoué au Seigneur. Que la prière, soit une prière plaisir et plaisir naturel…

Deuxième point : se reconnaitre pauvre.

"Dans le pauvre, nous touchons réellement le corps du Christ. Dans le pauvre, c'est le Christ affamé que nous nourrissons; c'est le Christ nu que nous habillons; c'est le Christ sans demeure que nous abritons. Il ne s'agit pas seulement de faim de pain, de manque de vêtements ou de besoin d'une maison faite de briques. Aujourd'hui, le Christ a faim  en nous. Mais même les riches ont faim d'amour, d'attention, faim d'être désirés, d'avoir quelqu'un qui soit leur. Mère Teresa  La plus grande pauvreté réside dans le fait de ne pas être aimé." Mère Teresa

Prier c’est fondamentalement reconnaitre sa pauvreté devant Dieu, Luther disait nous sommes tous des mendiants. Et devant Dieu nous sommes des mendiants car la réponse de Dieu à nos prières est une grâce que Dieu nous fait, il ne nous doit rien, tout est cadeau de lui. Etre dans la nécessité nous oblige à prier sans faire semblant, avec réalité, avec détermination,  dans la prière nous nous mettons à nu devant Dieu, tels que nous sommes sans rien cacher, sans artifice, un peu comme lorsque nous sommes nés, lors de notre naissance physique. Dieu nous demande de prier, d’exprimer nos requêtes avec l’ardent désir de les obtenir. Dans Matthieu 15 V 8, nous l’avons lu voilà quelques instants, Jésus dit : « Ce peuple me respecte en paroles seulement, mais son cœur est très loin de moi. Ils me font des prières et des sacrifices, mais cela ne vaut rien. » Dieu nous demande de nous tourner vers lui avec un cœur pur, sans artifice, avec conviction et en faisant abstraction de toutes les pressions qui nous entourent :- travail, argent, richesse, chômage, biens matériels, violon d’Ingres, hobby ect …. Tournons- nous devons lui en nous consacrant à lui et à lui seulement en faisant le vide autour de nous, ainsi nous serons exaucés, c’est une certitude.  

Troisième point. : Renoncer à chercher sa gloire personnelle,  mais la gloire de Dieu

Rechercher dans nos prières, la gloire de Dieu, l’intérêt de Dieu, voilà ce qui doit nous guider. Difficile aujourd’hui dans ce monde ultra personnel, ou la recherche du moi est devenue le quotidien de beaucoup de personnes. Difficile de penser aux autres, et de penser à Dieu, et à celui qui peut changer nos vies. Malgré tout, et c’est une réalité pour la plupart d’entre nous ce matin, Dieu  a changé nos vies. Et l’Eglise est là, le C.E.P. est là, nos frères et sœurs sont là, combien il est important de se montrer solidaires les uns des autres, combien la fraternité et le soutien des frères et sœurs sont importants. -Combien il est important de se retrouver pour étudier la parole de Dieu et de prier ensemble les uns pour les autres et les uns avec les autres.

Dans actes 4 v 29, nous voyons comment la prière des chrétiens est exaucée, comment ils priaient, malgré la persécution, et le risque d’être tués, ils priaient. Relisons ce passage/ Actes  4 v 23 à /30.

« Sitôt libérés, Pierre et Jean se rendirent auprès de leurs amis et leurs racontèrent tout ce que les chefs religieux et les responsables du peuple leur avaient dit. » Après les avoir écouté, tous unanimement se mirent à prier Dieu, disant : « -Maître , c’est toi qui a crée le ciel la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve. C’est toi qui as dit par l’Esprit Saint qui s’est exprimé par la bouche de notre ancêtre David ton serviteur : -Pourquoi cette agitation parmi les nations ?  Et pourquoi les peuples ont-ils conspiré pour rien ? Les rois de la terre se sont soulevés et les chefs se sont ligués contre le Seigneur et son Messie. En effet, c’est bien une ligue qu’Hérode et Ponce Pilate , les nations et le peuple d’Israël  dans cette lutte contre ton serviteur Jésus, que tu as choisi comme Messie. Ils n’ont fait qu’accomplir tout ce que tu avais décidé d’avance dans ta puissance et ta volonté. Maintenant Seigneur vois comme ils nous menacent et donne à tes serviteurs la force d’annoncer ta parole avec une pleine assurance. Etends ta main pour qu’il se produise des guérisons, des miracles et d’autres signes au nom de ton serviteur Jésus. Quand ils eurent fini de prier, la terre se mit à trembler sous leurs pieds à l’endroit où ils étaient assemblés. Ils furent tous remplis du Saint Esprit et annonçaient la parole de Dieu avec assurance. »  

Ce qui m’impressionne, dans ce passage, c’est leur désir de faire la volonté de Dieu ET de chercher la gloire de Dieu, malgré la pression, l’opposition, le découragement sûrement, la mort aussi, les moqueries. Ils avaient  malgré tout, une volonté farouche, mais  aussi une foi bien réelle. Et nous , où en sommes- nous ? Nous sommes aujourd’hui dans un monde qui refuse la volonté de Dieu et qui voudrait nous détourner de dieu  et la prière est notre seule arme, la prière est notre source de résistance. Il est vrai que nous cherchons souvent notre gloire personnelle avant de reconnaitre la puissance de la Croix, de reconnaitre que Jésus a d’abord obéi à son père et qu’il a été crucifié pour nous, pour notre grâce et qu’il n’a pas cherché sa gloire personnelle, mais celle de son père dans les cieux. Ne mettons pas Jésus au service de la réalisation de notre moi, de notre épanouissement personnel  ou encore de notre réussite matérielle, mais faisons connaitre à Dieu nos besoins avec humilité et reconnaissance. Que notre prière soit d’abord tournée vers le Seigneur :

  • Que ton régne vienne,
  • que ta volonté soit faite,
  • C’est à toi qu’appartiennent le règne, la puissance et la gloire.

Ensuite reconnaissons notre état de  pêcheur.

4ème et dernier point : Prier avec l’assurance d’être exaucé

Calvin recommande que nous exprimions notre prière avec courage et soutenus par la ferme espérance d’être exaucé, il ajoutait le commentaire suivant : « Dieu est irrité par notre manque de confiance, si nous lui demandons des bienfaits, sans avoir la certitude qu’il peut nous les donner » Voilà une quinzaine d’années, nous avons eu ici au CEP, un séminaire sur la prière et j’ai été marqué et impressionné par la manière dont l’animateur nous conseillait de prier, nous devions prier en mettant Dieu à l’épreuve et avec la certitude et la foi qu’Il répondrait à nos prières et il est vrai que souvent nous hésitons devant la grandeur et la puissance de Dieu, mais le seigneur attend justement que nous nous tournions vers lui avec foi, amour.

Jacques (chapitre 1) dans son épitre nous prévient

«  si quelqu’un manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui la lui donnera : car Dieu donne à tous généreusement et avec bienveillance, sans faire de reproche. Mais il faut le demander avec foi et sans douter, car celui qui doute est semblable à une vague de la mer, que le vent soulève et pousse d’un côté puis de l’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas obtenir quoi que ce soit du Seigneur, son cœur est partagé et il est inconstant dans toutes ses entreprises."

Celui qui est sage, ce n’est pas celui qui connait la parole de Dieu, c’est celui qui a décidé de la mettre en pratique et c’est ce qui manquait aux chrétiens dont Jacques parlait. Dans rois 3 v 5, le roi Salomon encore tout jeune était d’une grande sagesse «  demande ce que tu veux et je te le donne »  lui dit le Seigneur, « Accorde-moi un cœur intelligent pour juger ton peuple et pour discerner le bien du mal » répondit le roi (1 rois 3 v 9)

Et vous, quelle aurait été votre réponse si dieu vous en avait donné la possibilité ?  Pourquoi demander la sagesse ? parce que Dieu est un Dieu qui donne et il a été jusqu’à donner son fils unique pour nous. Et il donne à tous généreusement et simplement sans reproche.

Nous vivons dans une société qui nous a éduqués à ne pas demander car c’est humiliant et notre orgueil en prend un coup, mais avec Dieu les choses sont différentes, dieu ne nous reprochera jamais d’être venu le trouver pour lui demander de nous donner la sagesse, au contraire, il est tout à notre écoute. Demandons lui chaque jour qu’il nous donne la sagesse nécessaire pour affronter les situations difficiles, les épreuves et il nous l’accordera, mais demandons avec foi et sans douter. Dans Jacques 4 V 2, nous voyons pourquoi certains chrétiens avancent dans la vie toujours à bout de souffle, fatigués, harassés, se demandant comment ils vont sortir de telle ou telle situation «  Vous ne possédez pas parce que vous ne demandez pas » . Jacques nous rappelle dans ce passage que nous devons demander à Dieu parce qu’il est celui qui donne à tous et sans reproche. Dieu est un Dieu qui donne gratuitement et autant de fois que nous le voulons Quel encouragement de savoir qu’il suffit de demander à Dieu et il nous donnera la sagesse.

Dans le Psaume 50 V 15 On peut lire : «  invoque-moi au jour de la détresse je te délivrerai et tu me glorifieras. »

Sûrement nous vivons des moments difficiles, et nous avons toujours besoin de sagesse mais nous pouvons avoir l’assurance que Dieu répondra à nos prières et nous donnera l’aide dont nous avons besoin. La prière est aussi un Ecole de Patience, quand on attend une réponse à la Prière depuis longtemps. -Comment réagit-on ? *Souvent en s’inquiétant, en doutant, en s’irritant, dans les Actes, les Chapitres 21 à 26, nous voyons que Paul a été emprisonné pendant 2 ans, pendant lesquels il a attendu l’intervention de Dieu dans la prière pour être libéré et aller annoncer l’Evangile à Rome.

Pendant ces 2 longues années, il a pu :

  • témoigner à l’empereur, à plusieurs gouverneurs romains et à de nombreuses personnes et aux autorités. –
  • consacrer ainsi sa vie à Dieu qui lui a donné beaucoup d’occasions de témoigner.

Soyons aussi Patients car Dieu répond, Dieu répond toujours. Avant de conclure une petite histoire :

« Un jeune garçon timide se tenait là, près de Jésus,… tremblant et apeuré.
– Approche, lui dit Jésus. Pourquoi as-tu si peur ?
– Je n'ose… je n'ai rien à te donner, répondit le garçon.
– J'aimerais tant que tu me fasses un cadeau, dit Jésus
Le petit enfant rougit de honte.
– Je n'ai vraiment rien… rien ne m'appartient ; si j'avais quelque chose, je te l'offrirais… regarde.
Et en fouillant dans les poches de son pantalon rapiécé, il retira une vieille lame de couteau rouillée qu'il avait trouvée.
– C'est tout ce que j'ai, si tu la veux, je te la donne.
– Non, rétorqua Jésus, garde-la. Je voudrais tout autre chose de toi. J'aimerais que tu me fasses trois cadeaux.
– Je veux bien, dit l'enfant, mais que puis-je pour toi ?
– Offre-moi le dernier de tes dessins.
Le garçon, tout embarrassé, rougit.  il chuchota dans l'oreille de  Jésus : – Je ne peux pas… mon dessin est trop moche… personne ne veut le regarder !
– Justement, dit Jésus, c'est pour cela que je le veux… Tu dois toujours m'offrir ce que les autres rejettent et ce qui ne leur plaît pas en toi.
Ensuite, poursuivit Jésus, je voudrais que tu me donnes ton assiette.
– Mais je l'ai cassée ce matin ! bégaya le garçon.
– C'est pour cela que je la veux… Tu dois toujours m'offrir ce qui est brisé dans ta vie, je veux le recoller…
Et maintenant, insista Jésus, répète-moi la réponse que tu as donnée à tes parents quand ils t'ont demandé comment tu avais cassé ton assiette…
Le visage du garçon s'assombrit, il baissa la tête honteusement et, tristement, il murmura :
– Je leur ai menti… J'ai dit que l'assiette m'avait glissé des mains par inadvertance ; mais ce n'était pas vrai… J'étais en colère et j'ai poussé furieusement mon assiette de la table, elle est tombée sur le carrelage et elle s'est brisée !
– C'est ce que je voulais t'entendre dire ! dit Jésus. Donne-moi toujours ce qu'il y a de méchant dans ta vie, tes mensonges, tes calomnies, tes lâchetés et tes cruautés. Je veux t'en décharger… Tu n'en as pas besoin… Je veux te rendre heureux et sache que je te pardonnerai toujours tes fautes.
Et en l'embrassant pour le remercier de ces trois cadeaux, Jésus ajouta :
– Maintenant que tu connais le chemin, j'aimerais tant que tu viennes me voir tous les jours… »

Effectivement Dieu veut que nous allions le voir tous les jours, il veut nous rencontrer chaque jour et il est là en permanence, pour nous décharger de tous nos péchés et la prière est le seul moyen de le rencontrer. Tournons-nous vers lui avec un cœur sincère , avec une reconnaissance de notre état de pécheurs en reconnaissant sa gloire , sa puissance et nous aurons la certitude que nos prières ne reviendront pas sans effet. Comme je l’ai abordé, nous pouvons nous soutenir entre Frères et Sœurs du CEP et le Seigneur aime nous voir prier ensemble.

Laisser un commentaire

Obligatoire

Obligatoire,

*

Du HTML autorisé:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>


Rechercher

Abonnement : gratuit !

Inscrivez-vous pour recevoir un e-mail de notification à chaque article publié.


 

5 Articles plus récents

Catégories

Archives

Liens


Nb de visiteurs depuis mai 2012 :33975
Nb de visiteurs aujourd'hui:108
Nb de connectés:2